Eau sacrée de Ganga | Les cadeaux de Prabhuji

sacred-ganga-water-header-image

sacred-ganga-water-header-image "src =" https://cdn.shopify.com/s/files/1/1061/7962/files/blog_sacred-ganga-water-header-image_large.jpg?1841109181879791360846 "style = "float: left; margin: 5px; "/> Nous sommes nombreux à avoir entendu parler du Ganga, le célèbre fleuve indien plus communément appelé Gange en Occident. Beaucoup ont également vu des photos de milliers de personnes se rassemblant sur ses rives lors de la Kumbha Mela. se baigner dans son eau froide. Par conséquent, de nombreuses personnes se demandent peut-être en quoi cette étendue d’eau est si différente de toute autre rivière de la planète.</p><p>Tout d'abord, mentionnons quelques faits physiques sur cette rivière sacrée.</p><p>La rivière Ganga prend sa source dans le nord de l'Inde, dans la haute altitude de l'Himalaya, à environ 4 255 mètres. Les peuples des temps anciens observaient son glacier qui ressemblait à une gueule ouverte de vache et appelaient l'endroit Gomukh, ou «la gueule de la vache». Gomukh est situé au pied d'une chaîne de montagnes appelée Bhagirathi, commémorant le roi Bhagiratha qui a amené le Ganga à la terre (nous raconterons cette histoire plus tard), et après le nom de qui la partie nord du Ganga s'appelle Bhagirathi.</p><p>De Gomukh, le Gange, appelé Bhagirathi en ce point géographique, parcourt le bel Himalaya, acceptant de petits ruisseaux et rivières qui se jettent dans Elle jusqu’à Dev Prayag, où se jette un autre grand et saint fleuve appelé Alakanda. Ensemble, ils deviennent le saint Ganga.</p><p>Depuis Devprayag, le Ganga continue de circuler à travers l’Himalaya jusqu’à ce qu’elle sorte des montagnes de la ville sainte de Rishikesh, connue depuis des décennies comme centre spirituel.</p><p>De là, le Gange continue dans les plaines, traversant une vaste étendue de terres du nord de l’Inde puis vers l’est, jusqu’à ce qu’il rejoigne l’océan à Ganga Sagar, au Bengale occidental.</p><h3>Ganga, la rivière de la déesse</h3><p>L'hindouisme est composé de traditions, de voies et de croyances diverses qui peuvent sembler très différentes à bien des égards, mais il y a quelques points clés sur lesquels toutes ces voies s'accordent. L’une d’elles est que le Gange est sacré – son origine est Divine – et qu’il a le pouvoir extraordinaire de purifier son âme et d’éliminer ses péchés.</p><p style=Puisque les Écritures hindoues décrivent le fleuve comme une déesse, ou énergie divine, nous appelons cet incroyable plan d'eau «une» qui est descendue sur terre sous la forme d'un fleuve au profit des êtres vivants afin qu'ils puissent se purifier. eux-mêmes dans ses eaux.

La déesse Ganga est décrite comme une femme magnifique, portant un sari blanc (parfois rouge) et assise sur une fleur de lotus, un crocodile attendant à ses pieds et prêt à lui servir de véhicule. Elle a quatre mains, une dans un lotus, une autre dans un pot d'eau et ses deux autres mains sont dans la position de la bénédiction.

Les anciens Puranas (Écritures saintes qui transmettent les plus hautes vérités spirituelles à travers des histoires) décrivent l’origine céleste du Ganga de différentes manières.

La naissance de la déesse Ganga (du Bhagavata Purana)

Bali était un roi très puissant qui régnait sur la terre et acquérait de plus en plus de pouvoir, jusqu'à ce qu'il parvienne à vaincre les Deva (demi-dieux) et à vaincre le ciel. Les Devas ont approché leur patron, Lord Vishnu, lui demandant de rétablir leurs seigneuries au ciel.

Le Seigneur Vishnu, désireux de les sauver de leurs ennuis et de diminuer l’orgueil de Bali, s’est incarné sur la terre en tant que Vamana, un pauvre nain Brahmana. Alors que Bali Maharaja était en train de faire un grand sacrifice pour acquérir encore plus de pouvoir, Vamana apparut devant lui et demanda un don. Vamana, plein de fierté, a dit au court Brahmana qu'il répondrait à toutes ses demandes. En réponse, Vamana l'assura qu'il n'avait pas besoin de beaucoup et que sa seule demande était un terrain de la taille de trois de ses marches. Bali, regardant le nain, rit et accéda à sa demande. Vamana leva son pied et se développa soudainement immensément et d'un pas il couvrit toute la terre. Avec son deuxième pas, il atteignit le ciel, puis il demanda à Bali où devait-il placer son troisième pas, puisqu'il couvrait déjà la terre et le ciel. Bali comprit immédiatement que le Nain ne devait être autre que le Seigneur Vishnu et s'inclinant devant lui, il offrit sa tête comme lieu de repos pour la troisième étape du Seigneur.

Lorsque la jambe de Vishnu-Vamana est entrée au ciel, le Seigneur Brahma a pris son pot d'eau et s'est lavé le pied avec de l'eau. De cette eau qui a lavé le pied du Seigneur, la déesse Ganga est née au ciel.

Ganga descend sur Terre

Ganga descend sur terreIl y avait un grand roi nommé Sagara, qui n'avait pas moins de 60 000 fils. Il a accompli 99 sacrifices de cheval, une cérémonie védique effectuée par les rois afin d'obtenir le pouvoir et un royaume. Indra, le roi des dieux, était effrayé par le résultat de ses sacrifices et, craignant que le roi Sagara ne devienne plus fort que lui, il assista à l'un des sacrifices et vola le cheval sacrificiel. Indra l'a caché à Patala Loka, le monde inférieur, dans l'ashram isolé du sage Kapila, qui y faisait des sacrifices. Le roi Sagara envoya ses 60 000 fils chercher le cheval. Quand les fils n’ont pu le trouver nulle part sur terre, ils ont creusé un grand trou dans le sol et sont allés jusqu’à Patala Loka. Ils arrivèrent à l'ashram du sage Kapila et virent le cheval y paître tandis que le sage méditait à côté. Pensant que le sage était celui qui l'avait volé et prétendait maintenant méditer, ils sont devenus très fâchés. Criant qu'ils tueraient le voleur, ils entrèrent dans l'ashram. La méditation du sage fut perturbée et il ouvrit les yeux et son regard les brûla tous en cendres.

Comme ses fils n'étaient pas revenus, le roi envoya son petit-fils Amshumanta se renseigner pour savoir où ils se trouvaient et récupérer le cheval. Amshumanta a également fouillé la terre entière et n'a rien pu trouver. Il entra ensuite à Patala Loka par le grand trou creusé par ses oncles et arriva à l’ashram de Kapila où il vit une grande montagne de cendres et le cheval paître à proximité. Le sage lui a parlé de l'infraction et de la punition de tous ses 60 000 oncles. Il a également appris du sage que les âmes des fils étaient emprisonnées dans le monde inférieur comme des fantômes et ne seraient libérées que lorsque les droits de la mort seraient rendus à leurs cendres grâce à l'eau de la rivière céleste Ganga qui descendrait sur terre à cette fin.

Amener Ganga sur terre a nécessité de grandes austérités que ni le roi Sagara ni son petit-fils Amshumanta n’ont pu exécuter. Dilipa, le fils d’Amshumanta, ne pouvait pas non plus le faire et il mourut jeune. Ainsi, les péchés des 60 000 âmes non livrées se multiplièrent et se multiplièrent. Le jour où le fils unique de Dilipa, Bhagiratha, âgé de 16 ans à peine, a reçu le trône, il a découvert que ses ancêtres vivaient dans un état dévasté et non livré, et qu'ils ne pourraient être délivrés que si Ganga est abaissé à la terre. Il a immédiatement mis le royaume entre les mains de ses ministres et s'est rendu dans l'Himalaya pour effectuer des austérités. Il a passé de nombreuses années dans l'isolement, endurant de sévères pénitences et des prières à Brahma. À la fin de ces années, Brahma, satisfait de ses prières, apparut devant lui et lui demanda son souhait. Bhagiratha a demandé à Brahma d'envoyer Ganga sur terre pour purifier les péchés de ses ancêtres. Le Seigneur Brahma accepta, mais demanda à Bhagiratha de prier le Seigneur Shiva d'accepter Ganga sur sa tête lorsqu'elle tomba du ciel, car personne d'autre que lui ne serait capable de supporter sa grande force, qui pourrait détruire la planète entière.

Bhagiratha effectua ensuite une nouvelle pénitence en ne vivant que dans les airs pendant un an. À la fin de cette année, le seigneur Shiva se présenta devant lui et l'assura qu'il accepterait Ganga sur sa tête lors de sa descente.

Étant ainsi assuré, le Seigneur Brahma envoya Ganga sur terre. Ganga, voulant défier la force de Shiva, descendit dans une grande force. Le Seigneur Shiva l'attendit là et emprisonna son eau dans ses cheveux emmêlés et ne le laissa pas aller. Bhagiratha a de nouveau prié le Seigneur Shiva et lui a demandé de relâcher Ganga. Le Seigneur Shiva accepta mais dit: "Pour que le puissant Ganga ne détruise pas la terre, je la libérerai en sept flux séparés, chacun d'entre eux coulera dans une autre direction, et un seul vous suivra." Par le toucher du Seigneur Shiva, les sept ruisseaux de Ganga coulèrent finalement sur la terre, au grand plaisir de Bhagiratha. (On dit qu'Alakanda, la rivière sacrée qui rejoint Bhagirathi pour devenir Ganga, est également l’un des sept ruisseaux de Ganga qui se sont détachés des cheveux de Shiva.)

La joie de Bhagiratha était sans fin et il commença à marcher à travers les montagnes pendant que Ganga le suivait joyeusement et calmement. Ils ont continué dans cette direction et sont sortis des montagnes pour aller dans les plaines.

Dans les plaines, il y avait un ashram d'un sage nommé Jahnu. Bhagiratha s'arrêta à l'ashram pour saluer le sage. Là, Ganga avait retrouvé son humeur coquine et, au lieu d’attendre patiemment Bhagiratha, elle commença à explorer l’ashram et à l’inonder d’eau. De cette façon, Ganga perturba la méditation de la sauge et quand il ouvrit les yeux, il but toute son eau à la fois. Bhagiratha était horrifié de voir que tous ses efforts pour amener Ganga sur terre avaient maintenant disparu et pria le sage de lui pardonner et la libéra pour le bien des pauvres âmes des ancêtres de Bhagiratha. Le sage accepta et laissa Ganga sortir de ses oreilles, sanctifiant ainsi encore plus son eau.

De là, Ganga suivit de nouveau pacifiquement Bhagiratha, continuant dans les plaines jusqu'à atteindre cet immense trou creusé dans le sol par les fils du roi Sagara. Ganga entra et la remplit de son eau, qui s'appelle maintenant Saagara, ou l'océan.

Quand ils arrivèrent à l'ashram du sage Kapila, Bhagiratha demanda à Ganga de laver les cendres de ses ancêtres et elle le fit avec joie, les libérant de leur péché et les envoyant au ciel.

Depuis ce jour, Ganga est restée sur la terre, sanctifiant les âmes d’innombrables personnes avec son eau pure et lavant leurs impuretés.

Les gloires de l'eau de Ganga

le-gloires-de-ganga-eau "src =" https://cdn.shopify.com/s/files/1/1061/7962/files/blog_the-glories-of-ganga-water_medium.jpg?3708266634505063387 "style = "float: right; margin-left: 7px; "/> Les Écritures et les sages védiques ne sont jamais fatigués de glorifier et de louer le pouvoir de l’eau de Ganga pour purifier et laver les péchés des gens.</p><p>Shankaracharya, Bhaja Govindam:</p><p>Ceux qui étudient la Gita, même un peu, ne boivent qu'une goutte d'eau du saint Ganga, adorent le Seigneur Krishna avec amour, même une fois, Yama, le Dieu de la mort n'a aucun contrôle sur eux. 20</p><h3><strong>De Ganga Stotra par Shankaracharya</strong></h3><p style=

(1)

devi sureśvari bhagavati gańge tribhuvana-tārije tarala tarańge śańkara-mauli-vihārije vimale maman matir āstā tava pada-kamale

O déesse Ganga! Vous êtes la rivière divine du ciel, vous êtes le sauveur de tous les trois mondes, vous êtes pur et agité, vous ornez la tête du Seigneur Shiva. Ô mère! Que mon esprit reste toujours aux pieds de votre lotus.

(2)

bhāgirathi sukha-dāyini mātas tava jala-mahimā nigame khyātaḥ nāha jāne tava mahimānaṁ pāhi kṛpāmayi mām ajnānam

O Mère Bhagirathi! Vous donnez du bonheur à tout le monde. La signification de vos eaux saintes est chantée dans les Vedas. Je suis ignorant et je ne suis pas capable de comprendre votre importance. O Devi! tu es plein de pitié. S'il te plaît, protège-moi.

le-gloires-de-ganga-eau "src =" https://cdn.shopify.com/s/files/1/1061/7962/files/blog_the-glories-of-ganga-water.jpg?3708266634505063387 "style = "float: none;" /></div></p></div><p></pre><div id=

Laisser un commentaire