Nouvelle église dans la péninsule arabique – Aleteia

Nouvelle église dans la péninsule arabique - Aleteia

Une église catholique a été inaugurée dans la péninsule arabique, dans la ville omanaise de Salalah.

St. Francis Xavier Church a une capacité de 600 sièges. Une salle polyvalente adjacente peut accueillir 400 personnes supplémentaires.

L'église, nommée en l'honneur du saint patron des missions, devrait servir principalement une communauté de travailleurs étrangers originaires de pays tels que les Philippines. Oman est 86% musulman et seulement 6,5% chrétien. Environ 60 000 catholiques résident à Oman et il existe actuellement cinq paroisses – deux à Mascate, deux à Salalah et une à Sohar.

Samedi, l'archevêque Francisco Montecillo Padilla, délégué apostolique dans la péninsule arabique, a assisté à la cérémonie d'investiture civile. Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique de l'Arabie du Sud, et Ahmed Khamis Masood Al Bahri, directeur du ministère des Ressources religieuses et des Affaires religieuses d'Oman.

Al Bahri, dans un discours, a exprimé sa joie pour la construction d’une église, qui a duré 18 mois, selon Fides, le service de presse missionnaire du Vatican. Il a déclaré que les prêtres, les religieux et religieuses et les laïcs peuvent désormais exercer un travail pastoral.

L'archevêque Montecillo a exprimé la gratitude de l'Église catholique envers le sultan Qaboos Bin Said Al Said, qui a accordé tous les permis pour la construction de l'église. Il a déclaré que les autorités civiles omanaises avaient montré leur bienveillance pour répondre aux besoins spirituels des chrétiens vivant dans le pays, et avait également montré au monde que "l'Oman jouit de la paix en raison de cette tolérance religieuse et des engagements pris pour la préserver." La nouvelle église est un signe «que Dieu marche toujours à côté de nous dans les bons et les mauvais moments, même si nos prières ne sont pas accomplies immédiatement».

Mgr Hinder a noté que dans toutes les messes ayant lieu à Oman, des prières sont offertes aux autorités au pouvoir et au bien de tout le pays. Mgr Hinder a présidé une messe solennelle qui a inauguré l'église chaque dimanche.

Alors qu’en Arabie saoudite voisine, l’Église n’a eu que récemment plus de liberté pour opérer ouvertement, la tolérance d’Oman envers les chrétiens remonte au moins aux années 1970. En 1979, le sultan Qaboos bin Said a fait don du terrain pour la construction de la première église de Salalah. En 1981, un centre œcuménique dédié aux Trois Mages a également été inauguré dans cette église, afin de rappeler la tradition selon laquelle l'un des trois sages qui cherchait l'enfant Jésus à Bethléem venait de la région. La région désormais appelée Oman était connue depuis l'Antiquité pour la production d'encens et de myrrhe.

Le sultan Qaboos aurait également joué un rôle dans la libération d'un missionnaire salésien retenu par des terroristes depuis des mois après l'attaque de mars 2016 contre un foyer pour personnes âgées missionnaires de la charité au Yémen. En septembre 2017, après la publication du p. Tom Uzhunnalil, évêque Hinder, écrivait dans un courriel: «Je souhaite remercier Sa Majesté le Sultan Qaboos et ses services à Oman, le Vatican Security, les autorités d'Abou Dhabi et de nombreuses autres personnes qui ont discrètement et réussi à obtenir la libération du p. À M.

Laisser un commentaire