PARTIE 2 DOIT? VOULOIR?

PARTIE 2 DOIT? VOULOIR?

PARTIE 2 DOIT? VOULOIR?

Quel était le protocole pour donner financièrement à l'ère d'Israël?

CHAPITRE 3

L'ÂGE D'ISRAËL

L'EXODE DES JUIFS DE L'ÉGYPTE À LA NAISSANCE DU CHRIST

Moïse a conduit les Juifs hors de leur captivité en Egypte. Ils sont arrivés au mont Sinaï, où il a reçu les dix commandements, ainsi que des instructions concernant la construction d'un tabernacle. Le tabernacle était une structure portative semblable à une tente qui devait être utilisée dans le culte de Yahvé tout au long de leurs errances dans le désert vers le pays que Dieu a promis d'habiter, la Terre Promise de Canaan.

Josué a suivi Moïse comme le prochain chef des Juifs. Sous sa direction, ils ont traversé le Jourdain et sont entrés dans le pays de Canaan, devenant ainsi une nation de peuple. Cette section des Écritures contient les cérémonies spirituelles par lesquelles les Juifs adoreraient Yahvé ainsi que l'éthique précise qu'ils devaient suivre. Ce sont: les témoignages (les lois régissant la commémoration de certains événements (par exemple, repos du sabbat de la septième année; le 50e année, l'année du Jubilé; l'ordonnance de la Pâque; la fête des pains sans levain; etc.)) et les statuts civils (par exemple, les lois pour le service militaire, le régime alimentaire, la conservation des sols, etc.), qui ont été précédemment définis par Moïse lors de leurs errances dans le désert, et sont maintenant en vigueur à ce moment.

Après la mort de Josué, les Juifs ont été dirigés par divers dirigeants appelés juges pendant une période d'environ 400 ans. Dieu susciterait ces juges pour régner sur Israël, quand Israël, après une période d'apostasie de sa part et d'être soumis à une nation étrangère, lui demanderait d'être délivré de ses ennemis.

Après la période des juges, les Juifs ont décidé qu'ils voulaient qu'un roi les gouverne. Ainsi, Dieu leur a permis d'avoir leur désir. Leurs quatre premiers rois, Saül, Ishbosheth (à l'exception de la tribu de Juda), David et Salomon régnaient sur toute la nation ou 12 tribus d'Israël. Après le règne de Salomon, la nation s'est divisée en deux royaumes. Le royaume du nord d'Israël était composé de 10 tribus et le royaume du sud de Juda était composé de 2 tribus. En raison de l'apostasie, le Royaume du Nord a été envahi par les Assyriens et emmené en captivité. Des années plus tard, le Royaume du Sud a également été envahi et emmené en captivité par les Babyloniens. À la fin de la captivité babylonienne, les Juifs ont commencé à retourner dans leur patrie.

Pendant ce temps, la dîme était fréquemment mentionnée. Il y a aussi de nombreux versets qui ne mentionnent pas le mot la dîme, mais je vais les présenter afin d'illustrer que ce qui était offert était considéré comme une dîme.

Rappelez-vous, un non dispensationaliste examinera toutes les sections des Écritures où la dîme a été mentionnée, et elles incorporeront certains versets afin de soutenir la perpétuation ou la continuation de cette pratique pendant l'âge actuel dans lequel nous vivons.

le dispensationaliste examinera la pratique de la dîme telle qu'elle était utilisée pendant une dispensation particulière. Si la dîme a été utilisée dans une dispensation particulière, cela ne signifie pas nécessairement qu'elle sera utilisée dans la dispensation qui a suivi. Les versets d'une autre dispensation ne seraient pas utilisés pour soutenir la poursuite de cette pratique dans la dispense particulière considérée.

Les sections scripturaires qui suivent avec le contenu connexe quant à leur sujet nous aideront à déterminer si cette pratique n'était pas seulement mise en œuvre à ce moment, mais si elle devrait être une pratique qui se poursuit aujourd'hui.

***

Le fait de donner au Seigneur le mâle ou l'animal premier-né était-il considéré comme une dîme?

Commençons par aller au livre de l'Exode.

  1. TOUS LES PREMIERS NÉS SONT À MOI

Suggestions de lecture: Exode 12: 12-13, 18, 41-50; 13: 1-2, 5-6, 10; Nombres 3:13, 44-45; Deutéronome 14: 22-23

Nombres 3:13, 44-45 Parce que tous les premiers-nés sont à moi; car le jour où j'ai frappé tous les premiers-nés du pays d'Égypte, j'ai sanctifié tous les premiers-nés d'Israël, hommes et bêtes: ils seront à moi: je suis l'Éternel. Et le Seigneur parla à Moïse, disant: Prends les Lévites à la place de tous les premiers-nés parmi les enfants d'Israël, et le bétail des Lévites à la place de leur bétail; et les Lévites seront à moi: je suis le Seigneur.

Dans ces récits, les enfants d'Israël ont quitté l'Égypte, où ils sont en captivité depuis 430 ans et sous la direction de Moïse sont arrivés à un endroit appelé Succoth. Ils ont des délibérations sur les règlements qui détermineront qui devrait être en mesure de participer à la Pâque. La délibération était nécessaire car il y avait beaucoup de gens qui sont sortis d'Egypte avec le Jews, qui n'étaient pas juifs.

le Pâque fait référence à la dernière des 12 plaies que Dieu a instituées contre l'Égypte alors que les enfants d'Israël y étaient encore captifs. On a dit aux enfants d'Israël de mettre du sang sur les montants des portes des maisons dans lesquelles ils vivaient. Quand l'ange vengeur passait sur le pays d'Égypte, toute maison qui n'avait pas de sang sur les montants de porte aurait le premier-né mâle des deux hommes et bête tuée. À la suite de ce fléau, Pharaon a laissé partir le peuple. Parce que Jéhovah avait préservé les enfants d'Israël cette nuit-là du destructeur, il devait être saint pour eux, c'est-à-dire être gardé par eux le 14e jour d'Abib dans toutes les générations futures. Le Seigneur a dit à Moïse de mettre à part pour un usage religieux tous les premiers-nés de l'homme et de la bête des Juifs, dont la vie a été sauvée cette nuit-là.

La Pâque qui devait avoir lieu le 14 du mois, Abib, devait être suivie le 15e jour par la fête des pains sans levain, qui devait durer sept jours, avec une fête spéciale le dernier jour. Les deux fêtes sont généralement considérées comme une seule fête. La Pâque et la fête des pains sans levain ne devaient être célébrées que lorsque les enfants d'Israël sont entrés dans le pays de Canaan.

Lorsque les Juifs ont quitté Succoth, ils sont finalement arrivés à la mer Rouge, à travers laquelle ils ont pu passer grâce à l’intervention miraculeuse du Seigneur. Avec le temps, ils sont arrivés au mont Sinaï, où les gens ont été dénombrés dans un recensement. (Exode 36:28) L'une des 12 tribus, appelée la tribu de Lévi – les Lévites – n'a pas été comptée dans le dénombrement. Les Lévites, avec leur bétail, devaient être séparés ou remplacés pour servir le Seigneur à la place du premier-né mâle du peuple et de son bétail.

Initialement, la dévotion du premier-né mâle qui était censée indiquer une prêtrise appartenant aux fils aînés des familles a été transférée à la tribu de Lévi. On dit que cette prêtrise a duré jusqu'à l'achèvement du tabernacle (Jahn, Bibl. Cambre. 10: § 165, 387; Selden, De Syn. c. 16; Mishna, Zebachins, 14: 4, vol. v, 58; comp. Ézéchiel 24: 5). Après la construction du tabernacle et l'introduction du service sacrificiel étendu, qui nécessitait un ordre sacerdotal spécial, ainsi qu'un personnel séparé de serviteurs, qui pouvaient se consacrer exclusivement au ministère du sanctuaire, les offices des premiers-nés ont été remplacés. par ceux des Lévites (Nombres III, 11-13).9

La question à considérer d'après ce que nous venons de lire est la suivante. La mise de côté du premier-né de l'homme et de la bête était-elle considérée comme une dîme?

Espérons que nous répondrons à cette question en examinant certaines des autres sections des Écritures qui suivent.

Restez dans le livre de l'Exode.

La taxe du temple était-elle considérée comme une dîme?

  1. LA TAXE TEMPLE

Lecture suggérée: Exode 30: 11-16

Quand tu prendras la somme des enfants d'Israël après leur nombre, alors ils donneront à chacun une rançon pour son âme au Seigneur, quand tu les compteras; qu'il n'y ait pas de plaie parmi eux, quand tu les dénombres. Quiconque passera parmi ceux qui sont comptés, à partir de vingt ans et plus, fera une offrande au Seigneur. Les riches ne donneront pas plus, et les pauvres ne donneront pas moins d'un demi-sicle, lorsqu'ils feront une offrande au Seigneur, pour faire l'expiation pour vos âmes.

Exode 30:12, 14-16 Et tu prendras l'argent de l'expiation des enfants d'Israël, et tu le nommeras pour le service du tabernacle de la congrégation…

Nombres 1:45 Ainsi furent tous ceux qui furent dénombrés parmi les enfants d'Israël, par la maison de leurs pères, à partir de vingt ans et plus, tous ceux qui purent partir à la guerre en Israël;

Nombres 1:47 Mais les Lévites selon la tribu de leurs pères n'étaient pas comptés parmi eux.

Les enfants d'Israël campent au mont Sinaï. Le Seigneur ordonne à Moïse de recenser les fils d'Israël, qui étaient âgés de 20 ans et plus, au moyen d'un sondage, tellement un chef, pour le service du tabernacle. Cet hommage devait être d'un demi-shekel, ce qui équivaut à environ 15 cents aujourd'hui. Les riches et les pauvres paient le même montant annuellement. L'impôt n'était pas prélevé sur les femmes, les personnes de moins de 20 ans, les hommes qui n'étaient pas en mesure de faire la guerre ou les Lévites.

Bien que cette taxe de tête ou de capitation ait été obligatoire, elle n'a pas été décrite comme étant une dîme. Cette taxe préservait non seulement la vie des hommes qui la donnaient, mais elle était également utilisée pour le service du tabernacle (qui avait besoin d'argent pour les sacrifices, la farine, l'encens, le vin, l'huile, le carburant, le sel, les vêtements du prêtre, etc. .).

Restez dans le livre de l'Exode et allez plus loin.

Ceci est un exemple de don qui n'était pas considéré comme une dîme.

  1. OFFRES DE LIBERTÉ POUR AIDER À CONSTRUIRE LE TABERNACLE

Suggestions de lecture: Exode 35: 5, 21; 36: 1-3

Exode 35: 5, 21 Prenez du milieu de vous une offrande au Seigneur: quiconque a un cœur bien disposé… Et ils sont venus, tous ceux dont le cœur l'a excité, et tous ceux que son esprit a donné envie, et ils ont apporté l'offrande du Seigneur à l'œuvre du tabernacle de la congrégation…

Dieu a ordonné à Moïse de demander au peuple des offrandes de toutes sortes, y compris en utilisant leurs talents, afin de: aider à construire le tabernacle et à fabriquer les décorations, à tisser le matériel, à poser les pierres précieuses qui ont été données. Ceci est un exemple d'offres de libre arbitre.

Veuillez vous tourner vers le livre du Lévitique.

La réponse à cette question vous choquera. Les Juifs ont-ils donné une dîme de 10% sur une base annuelle?

  1. TROIS DENTS

Lecture suggérée: Lévitique 25: 20-22; Lévitique 27: 30-34; Nombres 18:21, 26, 28; Deutéronome 12: 5-7; 14:22, 24, 28-29; 15: 19-20; 16:16; Deutéronome 14: 28-29

Dieu a ordonné à Israël de donner la dîme. Le mot dîme signifie «un dixième» ou 10 pour cent de ce que l'on possède ou a reçu, qui ont été définis dans la loi mosaïque pour les citoyens d'Israël. La dîme n'était pas une forme de don de libre arbitre dans l'Ancien Testament. Les églises qui prônent que la dîme est encore pour aujourd'hui demandent à leurs membres de verser la dîme 10% de leur revenu brut. Cependant, beaucoup d'entre eux seront surpris que la dîme des Juifs soit liée à un cycle agricole de sept ans connu comme le Shemittah.

Comment la dîme a-t-elle été déterminée dans le cadre de cet arrangement?

A. La dîme lévite

Lévitique 25: 20-22 Et si vous dites: Que mangerons-nous la septième année? voici, nous ne semerons pas, ni ne récolterons dans notre croissance: alors je commanderai ma bénédiction sur vous la sixième année, et elle portera du fruit pendant trois ans. Et vous semerez la huitième année, et vous mangerez encore de vieux fruits jusqu'à la neuvième année; jusqu'à ce que ses fruits entrent, vous mangerez de l'ancien magasin.

Cette dîme du produit de la terre devait être donnée par ceux qui en étaient capables chaque année jusqu'au sixième du cycle de Shemittah de sept ans. Il n'y avait pas une, pas deux, mais trois dîmes qui ont été exigées au cours de ce cycle agricole de sept ans. À quoi servaient-ils et quel pourcentage de la production agricole était nécessaire? Ces dîmes servaient à l'entretien des Lévites (les fils de Lévi; Lévi était un fils de Jacob), qui devaient prendre soin et garder le tabernacle. À leur tour, ils paieraient la dîme des 10% qu'ils recevaient et donneraient 1% au grand prêtre. Outre la dîme du produit de la terre, il est également apparu que la dîme (le dixième animal d'un groupe d'animaux) du troupeau ou du troupeau ou de tout animal qui passait à travers une petite porte était sélectionnée et marquée par une tige ( un bâton, dont l'extrémité était trempée dans de l'ocre rouge) a été donné aux Lévites.

Nombres 18: 23a, 26-28 Mais les Lévites feront le service du tabernacle de la congrégation… Parlez ainsi aux Lévites, et dites-leur: Quand vous prendrez des enfants d'Israël la dîme que je vous ai donnée d'eux pour votre héritage, alors vous en offrirez une offrande élevée pour le Seigneur, soit un dixième de la dîme. Et cette offrande élevée vous sera imputée, comme si c'était le blé de l'aire de battage, et comme la plénitude du pressoir. Ainsi, vous offrirez aussi une offrande élevée au Seigneur de toutes vos dîmes, que vous recevez des enfants d'Israël; et vous en donnerez l'offrande forte du Seigneur au sacrificateur Aaron.

Lévitique 27:32 Et concernant la dîme du troupeau ou du troupeau, de tout ce qui passe sous la verge, le dixième sera consacré à l'Éternel.

On pense que le produit (la récolte) de la terre à partir de la sixième année fournirait une abondance pour s'occuper de la dîme pendant les années six, sept et huit. Une autre façon de dire cela est que les produits récoltés à partir de la sixième année pourraient être divisés afin de fournir une dîme pour les années six, sept et huit. Les semis reprendraient à l’automne de la huitième année, dont la récolte ne serait disponible qu’à l’automne de la neuvième année. Il n'y aurait pas de récolte dans les septième et huitième années et aucun semis dans les sixième et septième années. À cet égard, la septième année resterait en jachère, car aucune récolte ou semis n'était autorisé. La huitième année commencerait la première année du cycle agricole de sept ans, ce même processus se reproduisant à nouveau.

Ci-dessous, j'ai fourni une description mensuelle de ce qui a été récolté et quand ci-dessous.

Récolte

AVRIL – Orge.

MAI – Blé, amandes vertes, abricots et prunes.

JUILLET – Raisins, figues et olives.

AOÛT – Raisins, figues, pêches, pommes et poires.

SEPTEMBRE – Grenades et bananes.

OCTOBRE – Raisins, figues, olives, canne à sucre et dattes.

Semis

OCTOBRE – Blé et orge.

B. La dîme du festival

Deutéronome 14: 22-24 Tu paieras vraiment la dîme de tout le produit de ta semence, que le champ produit d'année en année. Et tu mangeras devant le Seigneur ton Dieu, au lieu qu'il choisira pour y mettre son nom, la dîme de ton blé, de ton vin, de ton huile, et des premiers-nés de tes troupeaux et de tes troupeaux; afin que tu apprennes à craindre toujours le Seigneur ton Dieu. Et si le chemin est trop long pour toi, pour que tu sois remarquable pour le porter; ou si le lieu est trop loin de toi, que le Seigneur ton Dieu choisira pour y mettre son nom, quand le Seigneur ton Dieu t'aura béni:

Deutéronome 16:16 Trois fois par an, tous tes mâles se présenteront devant l'Éternel, ton Dieu, au lieu qu'il choisira; à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines et à la fête des tabernacles: et ils ne paraîtront pas vides devant le Seigneur.

Cette dîme a été donnée pour soutenir tous les jours de fête et les sacrifices du Seigneur pour la célébration du peuple de Dieu pour apprendre à respecter le Seigneur. On pense que c'est une deuxième dîme qui a été prélevée sur 90% du produit de la terre qui est resté après que la dîme initiale ait été donnée aux Lévites. Dans ce cas, cette dîme serait de 10% des 90% restants du produit de la terre, ce qui serait essentiellement une dîme supplémentaire de 9% de ce qui restait. Cette dîme permettait aux Israélites de monter à Jérusalem avec leurs enfants et leurs serviteurs chaque année pour les trois fêtes de pèlerinage (fêtes) de la Pâque (la fête de Pessa'h) qui a été observée avec la fête des pains sans levain (l'un des noms de la Pâque), de la Pentecôte (de Chavouot), et des Tabernacles (de Souccot). Avec les produits de la terre, ils apporteraient également avec eux le premier (le premier-né) du troupeau et du troupeau, qui seraient également consommés par eux lors de ces fêtes.

C. Les pauvres dîmes

Cette dîme était donnée pour quatre groupes de personnes: les Lévites qui n'étaient pas situés à Jérusalem, les étrangers (étrangers-marchands, touristes, voyageurs, etc.), les orphelins et les veuves. Cette troisième dîme était collectée tous les 3 ans au cours des années 3 et 6 du cycle agricole de sept ans et devait être conservée chez soi. Certains croient qu'il s'agissait d'une troisième dîme, qui constituait 10% du produit restant (81%) de la terre après que les dîmes des Lévites et les fêtes aient été données. Cela constituerait environ 8% de ce qui restait.

Deutéronome 14: 28-29 Au bout de trois ans, tu apporteras toute la dîme de ta majoration la même année, et tu mettras dans tes portes: Et le Lévite, (parce qu'il n'a ni part ni héritage avec toi,) et l'étranger, et l'orphelin, et la veuve, qui sont dans tes portes, viendront, mangeront et seront rassasiés; afin que le Seigneur, ton Dieu, te bénisse dans tout le travail de ta main que tu fais.

Il semble qu'il y avait trois dîmes que les Juifs étaient responsables de donner. Un pour les Lévites, un autre pour les fêtes et un troisième pour les pauvres sur des périodes de sept ans connues sous le nom de cycle agricole de la Shemittah. Alors que la signification littérale d'une dîme est de dix pour cent, en raison des différentes exigences s'appliquant à différentes années, il semble que les Juifs ont donné plus de 19% des fruits de leur terre pendant cinq des sept années agricoles et jusqu'à 27% pour les deux autres années. En ce qui concerne la dîme des animaux, certains commentateurs pensent que cela n'a été donné que conformément à la dîme des Lévites sur une base annuelle.

Que penses-tu de cela? Une dîme de 19% ou 27% serait-elle considérée comme excessive?

Cela m'amène à une autre histoire sur les dons financiers. J'ai finalement quitté l'église où le couple a été invité à envisager de travailler moins et j'ai commencé à fréquenter une église affiliée à un collège biblique. Cette église a également préconisé la dîme. Une chose qui m'a frappé à propos de cette église était que les messages visaient pour la plupart à m'aider en tant que nouveau chrétien à apprendre à grandir spirituellement. Avec le temps, on m'a demandé si j'envisagerais de devenir membre du personnel et de travailler en tant que coordonnateur de la sensibilisation. Je peux honnêtement dire que lorsque les messages ont été prêchés, j’ai été touché par la présence de Dieu.

En ce qui concerne les dons financiers, l'une des choses qui est devenue de plus en plus répandue était la demande des dirigeants pour un soutien financier supplémentaire pour les besoins du ministère. Si quelqu'un avait quelque chose de valeur à vendre et à donner le produit, c'était très apprécié. Dans certains cas, les dirigeants demandaient aux membres d'envisager de vendre leurs biens immobiliers, c'est-à-dire leur terrain, leurs maisons, etc. Je dois admettre que lorsque j'ai entendu cette demande, j'ai été surpris. Quant à moi, lorsque des besoins surgissaient dans l'église et qui ne pouvaient être satisfaits que d'une manière financière, je n'ai eu aucun problème à vendre certains de mes biens personnels et à faire un don, ce dont je n'ai aucun regret. Finalement, on m'a demandé d'envisager d'aller à l'université biblique pour obtenir une certification de deux ans en leadership chrétien. Je suis parti avec ma femme et mon fils nouveau-né pour entreprendre un nouveau chapitre spirituel dans nos vies.

J'ai adoré ça là-bas. Il y avait toujours quelque chose auquel on pouvait participer, comme des cultes, des études bibliques, la radio en direct, des concerts musicaux, des sessions de rap, des témoignages de rue, etc. C'était extrêmement difficile de trouver un travail bien rémunéré. Cette zone était économiquement déprimée. Il n'y avait pas beaucoup d'emplois à choisir. J'ai également pris conscience, au fur et à mesure que je commençais à rencontrer de nouvelles personnes sur le campus, que certains d'entre eux avaient vendu leur maison et donné le produit à l'église avec une garantie verbale qu'ils pouvaient vivre sur le campus sans loyer. Au début, je me suis dit que si c’était ce qu’ils voulaient faire, très bien. Mais je me suis demandé ce qui se passerait s'ils décidaient de ne pas rester dans l'église. Recevraient-ils une partie de leur argent?

Puis un jour, alors que je regardais un match de softball se dérouler sur le terrain du campus, un grand match de cris a éclaté entre le président du Collège biblique et un autre homme. Ce que j'ai pu déduire de ce qui a été dit, c'est qu'un membre d'une famille qui résidait sur le campus était bouleversé parce qu'il ne voulait plus y vivre et qu'ils demandaient une partie de l'argent qu'ils avaient donné à l'église de la vente de leur maison. Il est devenu évident qu'ils n'allaient recevoir aucun produit. Au fil du temps, j'ai remarqué que cette idée de membres d'église vendant des biens immobiliers et faisant don des profits à l'église refait surface de temps en temps dans divers messages de la chaire. J'ai supposé que certains membres d'église avaient vendu leur terre ou leur maison et en avaient donné, tandis que d'autres ne l'ont pas fait. J'ai commencé à me demander d'où venait cette idée dans les Écritures. Je crois que je l'ai trouvé dans le livre des Actes.

Actes 2:45 et ils vendirent leurs biens et leurs biens, et les partagèrent entre tous, comme chacun en avait besoin.

À cette époque, au premier siècle, il y avait une persécution intense contre les juifs chrétiens à Jérusalem, non seulement de la part de leurs compatriotes juifs non sauvés, mais aussi du gouvernement romain. Beaucoup de chrétiens juifs se sont vu confisquer leurs biens ou n'ont pas pu subvenir à leurs besoins parce qu'ils ne pouvaient pas trouver de travail ou n'étaient pas soutenus s'ils étaient propriétaires d'entreprise. Par conséquent, certains dans l'église ont vendu leur terre ou leurs maisons et ont apporté le produit aux apôtres, qui ont ensuite distribué l'argent à ceux qui en avaient besoin.

Ce qui m'a frappé lorsque j'ai lu cet événement, ce sont trois choses. La première chose que j'ai remarquée, c'est que c'était une période de grande persécution, qui exigeait des ressources financières. Deuxièmement, il ne semble pas que les dirigeants de l’église aient réellement demandé aux membres de vendre leurs biens immobiliers afin de répondre à ces besoins. Et troisièmement, il semble que ceux qui ont vendu leur terre ont donné comme ils étaient conduits par l'Esprit.

Ce que je veux dire en présentant cette histoire, c'est que c'est une chose pour une église de demander à ses membres de verser la dîme. Mais c’est tout autre chose que de demander à ses membres de vendre leurs terres ou leurs maisons. Nous devons tous vivre quelque part. S'il y a un besoin financier dans l'église pour quoi que ce soit ou pour qui que ce soit, il n'y a rien de mal à informer les membres de ce dont ils ont besoin et à demander des dons. Cependant, je crois que chaque membre devrait être en mesure de décider, sous la direction de l'Esprit, de ce qu'il doit donner ou du montant qu'il doit donner.

Veuillez continuer dans le même livre.

Dans la prochaine section des Écritures, nous tenterons de répondre à cette question. Tout le monde a-t-il payé la dîme?

  1. TOUT LE MONDE A-T-IL DÎME?

Lévitique 27: 30-32 Et toute la dîme du pays, qu'elle soit de la semence du pays, ou du fruit de l'arbre, appartient au Seigneur… Et concernant la dîme du troupeau, ou du troupeau, même de quoi que ce soit passe sous la verge, le dixième sera saint au Seigneur.

Il y a des divergences d'opinions concernant la réponse à cette question. Il est possible que les mêmes restrictions qui s’appliquaient à l’impôt du temple s’appliquaient à ceux qui devaient payer la dîme. Les personnes tenues de payer la taxe du temple étaient des hommes âgés de 20 ans ou plus, c'est-à-dire capables de faire la guerre. Par conséquent, ceux qui n'auraient peut-être pas été mandatés pour payer la dîme étaient les femmes, toute personne de moins de 20 ans, les hommes qui n'étaient pas capables de faire la guerre et les Lévites. Juste à noter. Les Lévites faisaient la dîme, mais seulement de la dîme qu'ils recevaient.

Où nous irons ensuite est le livre de 1 Chroniques.

Voici un autre exemple d'offres de libre arbitre.

  1. OFFRES DE LIBERTÉ DE TEMPLE

Lectures suggérées: 1 Chroniques Chapitres 28-29

1 Chroniques 28: 1 Et David rassembla tous les princes d'Israël,…

1 Chroniques 29: 1, 3, 6, 9 PLUS LOIN David le roi dit à toute l'assemblée:… J'ai de mon propre bien, de l'or et de l'argent, que j'ai donné à la maison de mon Dieu, par-dessus tout que j'ai préparé pour la maison sainte. Puis le chef des pères et des princes…, offrit volontiers, Puis le peuple se réjouit, pour ce qu'il offrit volontiers,…

Le roi David a convoqué tous les princes d'Israël et s'est adressé à eux. Ces princes étaient les représentants du peuple, les dirigeants du royaume. Il désigna son fils, Salomon, comme son successeur sur le trône, l'ayant exhorté à garder les commandements de la loi mosaïque, et finalement à construire au Seigneur une maison pour un sanctuaire. Il lui a confié des croquis et des plans pour les édifices sacrés. Suite à cela, il a annoncé qu'il donnerait de ses propres trésors d'or et d'argent à ce projet de construction, et a appelé le peuple à faire de même volontairement une contribution dans le même but. Ceci est un exemple d'offres de libre arbitre.

Tournons-nous dans nos Bibles vers le livre qui suit 1 Chroniques.

Pourquoi le roi de Juda a-t-il ordonné au peuple de verser la dîme?

  1. HEZEKIAH COMMANDE LE PEUPLE À LA DîME

Lecture suggérée: 2 Chroniques 29: 1-31: 21

2 Chroniques 29: 3 La première année de son règne, le premier mois, il ouvrit les portes de la maison de l'Éternel et les répara.

2 Chroniques 29: 1-30: 5… la Pâque… car ils ne l'avaient pas fait depuis longtemps comme il était écrit.

2 Chroniques 31: 1 Maintenant que tout cela fut terminé, tout Israël qui était présent se rendit dans les villes de Juda et brisa les images en morceaux,

2 Chroniques 31: 4 De plus, il commanda au peuple qui habitait à Jérusalem de donner la part des sacrificateurs et des Lévites, afin qu'ils soient encouragés par la loi du Seigneur.

2 Chroniques 31: 5… les enfants d'Israël apportèrent en abondance les prémices du blé, du vin, de l'huile et du miel, et de tout le produit des champs; et la dîme de toutes choses les amena en abondance.

Le roi Ézéchias, à 25 ans, vers 726 après JC, devint le prochain roi du royaume méridional de Juda, qui était composé de deux tribus, les tribus de Juda et de Benjamin. En attendant, le royaume du nord des 10 tribus d'Israël sous le roi Osée, le 19e et dernier roi, est dans les quatre ans après avoir été emmené en captivité par les Assyriens.

Pendant le premier mois de son règne, Ézéchias a nettoyé l'extérieur et l'intérieur du temple de Jérusalem de tout attirail idolâtre. Suite à cette purification, les portes du temple sont rouvertes et les prêtres et les lévites sont retournés à son service. Par la suite, le roi a décidé d'inviter le peuple du royaume du nord d'Israël à venir au temple de Jérusalem et à adorer avec le peuple du royaume du sud, en particulier en observant la fête de la Pâque et des pains sans levain, qui n'avait pas été assisté à pendant longtemps.

Ézéchias a provoqué un réveil pour adorer Jéhovah à Jérusalem. Suite à cette participation conjointe, les statues et les autels idolâtres qui se trouvaient dans les zones tribales de Juda, Benjamin, Éphraïm et Manassé ont été détruits. Les habitants de Jérusalem apportaient la dîme au temple afin de subvenir aux besoins des grands prêtres et des Lévites, afin qu’ils puissent se consacrer aux devoirs qui leur étaient imposés par la loi, comme l’a ordonné l’homme de Dieu, le roi Ézéchias.

Le prochain livre que nous examinerons, le livre des Proverbes nous aidera à répondre à une question qui a été posée plus tôt.

Vous souvenez-vous quand nous avons demandé si le premier-né mâle ou le bétail était synonyme de dîme? Par analogie, nous pouvons tenter de répondre à cela en posant une autre question. Les prémices sont-elles synonymes de dîme?

  1. PREMIERS FRUITS

Suggérer une lecture: Proverbes 3: 9-10; Deutéronome 15: 19-20; 17: 15-20; Lévitique 23: 9-10; Exode 23: 16a; Lévitique 23: 10,17; Exode 23: 16b; Néhémie 10:35

Que sont les prémices?

Le roi David parle à son fils, Salomon, lui demandant de respecter les statuts de Dieu, qui se référaient aux ordonnances de la loi relatives au tabernacle (par exemple, les jours saints, les offrandes, etc.). Chaque roi d'Israël devait recevoir des Lévites une copie de la Loi (beaucoup croient que c'est le livre du Deutéronome) et en faire une copie pour eux-mêmes. Ils devaient le lire continuellement et s'assurer de lui obéir tous les jours de leur vie.

Salomon a également été chargé d'honorer le Seigneur avec les prémices des produits agricoles. Que sont les prémices? Les prémices étaient la première partie des champs, que le peuple d'Israël avait pour mandat de donner quand il était entré dans la terre promise, la terre de Canaan. Les prémices des champs, les dîmes de blé, de vin et d'huile, et les premiers-nés (les premiers-nés) des troupeaux ou des troupeaux devaient être apportés par eux lorsqu'ils assistaient aux fêtes quadriennales.

  • La fête des pains sans levain – un autre nom pour la Pâque (mars-avril)

Cette fête célébrait la libération du peuple juif d'Egypte. Elle a également marqué le début de la récolte d'orge. Les prémices étaient indiquées comme étant un fagot d'orge qui était récolté dès le début de la récolte et qui était apporté au prêtre à Jérusalem.

  • La fête de la Pâque (Pessa'h) s'est produit le 14ème jour d'Abib et a commémoré le dernier fléau, que Dieu a initié au pays d'Égypte. Dans chaque maison où habitaient les Juifs, un agneau était tué et du sang était appliqué sur les montants des portes. Toute maison sur laquelle aucun sang n'était appliqué aurait le premier-né mâle et les animaux tués. À la suite de ce fléau, Pharaon a finalement décidé de laisser partir le peuple. Cette fête a eu lieu 50 jours avant la Pentecôte (Chavouot). La Pâque a duré un jour et a été immédiatement suivie par la Fête des Pains sans Levain, qui a duré 7 jours.
  • La Fête des Semaines – ou Pentecôte (Chavouot) (Juin et juillet)

Cela a marqué la fin de la récolte de blé. Les prémices font référence au prémices de tes travaux ou au premier des produits des champs, qui devait être offert à Dieu. Le premier produit du champ était le pain fabriqué à partir de farine de blé.

  • La Fête des Tabernacles – ou Récolte (de Souccot) (Septembre octobre)

Il s'agissait de la récolte finale de tout le grain et de la cueillette des fruits dans les vignes et les vergers. Les précisions concernant les prémices des vignes et des vergers ne sont pas beaucoup mentionnées.

Proverbs 3: 9-10 Honore le Seigneur avec ton bien et avec les prémices de tout ton produit; ainsi tes greniers seront remplis d'abondance, et tes pressoirs éclateront de vin nouveau.

Deutéronome 15: 19-20 Tous les premiers mâles qui viennent de ton troupeau et de ton troupeau, tu sanctifieras au Seigneur ton Dieu; tu ne travailleras pas avec le premier petit de ton taureau, ni ne tondras le premier de tes brebis. Tu en mangeras devant le Seigneur ton Dieu année après année au lieu que le Seigneur choisira, toi et ta maison.

Qu'est-ce que tu penses?

Les prémices ou les premiers-nés des animaux sont-ils considérés comme une dîme?

Les prémices des vignes ou les premiers-nés (les premiers-nés) du troupeau n'étaient pas considérés comme une dîme, mais sont considérés comme étant ce qui était le premier. La dîme était considérée comme représentant 10% de la récolte finale ou le dixième animal passé sous la verge.

La dernière section des Écritures concernant la dîme se trouve dans le livre de Malachie.

Ces versets sont considérés comme la preuve principale pour les églises qui préconisent que la dîme devrait continuer à être observée dans l'église du Nouveau Testament.

  1. UN HOMME ROB DIEU?

Lecture suggérée: Malachie 2: 1-17; Malachie 3: 6-11

Malachie 3: 8, 10-11 Un homme volera-t-il Dieu? Pourtant, vous m'avez volé. But ye say, Wherein have we robbed thee? In tithes and offerings”. Bring ye all the tithes into the storehouse, that there may be meat in mine house, and prove me now herewith, saith the Lord of hosts, if I will not open you the windows of heaven, and pour you out a blessing, that there shall not be room enough to receive it. And I will rebuke the devourer for your sakes, and he shall not destroy the fruits of your ground; neither shall your vine cast her fruit before the time in the field, saith the Lord of hosts.

The book of Malachi speaks of a time surrounding the building of the second temple. The first temple was built under King Solomon in approximately 1008BC. Later, in about 937BC, the kingdom was divided into the Northern and Southern Kingdoms. The first temple that was located at Jerusalem was destroyed in 587 BC by King Nebuchadnezzar of Chaldea (the Babylonian Empire). The consequence of such was that the Jews became slaves to him.

Upon the return from their captivity in approximately 516BC, they worked on reconstructing the temple until it was eventually rebuilt (the second temple). The Jewish people at some point decided to no longer give of their tithes and offerings. And the Lord said that because they did not render tithes and offerings to the Levites, that He Himself suffered fraud. His ministers, constrained by hunger and penury, deserted the temple.dix As a result, they were no longer able to treasure up discernment. Instead, they proclaimed that everyone that did evil was good in the sight of the Lord and vice versa. However, the Word of the Lord encouraged the people by saying to them that if they would bring their tithes of corn, new wine, and oil into the storehouse (refers to a special room or rooms in the temple for keeping tithed grain11), then He would open the windows of heaven (provide adequate rainfall) and pour out upon them a blessing (an overabundance for the storehouse), and would not cause the fruits of the ground to be destroyed (by locusts).

As we can see, tithing was very prominent during the Age of Israel. Let’s summarize what we have found out about it and then take a look at what the dispensationalist et non-dispensationalist would have to say in regard to answering the question, is tithing still relevant for today?

Sommaire

  • The Passover refers to the last of the 12 plagues that God instituted against Egypt while the children of Israel were still captives. This plague preserved or saved the life of the firstborn of the Jews’ men and animals. This final plague would result in Pharaoh allowing the children of Israel to leave Egypt. Eventually, they arrived at Mount Sinai, where the people were numbered in a census. One of the 12 tribes, the tribe of Levi, was not counted in the numbering. The Levites, along with their cattle, were substituted to minister unto the Lord in place of the firstborn of the people and their cattle. Exodus 12:12-13, 18, 41-50; 13:1-2, 5-6, 10; Numbers 3:13, 44-45; Deuteronomy 14:22-24
  • The children of Israel are encamped at Mount Sinai. Moses is ordered by the Lord to take a census of the sons of Israel, who were 20 years of age and above, by way of a poll, so much a head, for the service of the tabernacle. This tribute was to be a half a shekel, which was equivalent to about 15 cents today. Both the rich and the poor paid the same amount on a yearly basis. The tax was not levied on women, anyone under 20 years of age, those males that were not able to go to war, or the Levites. This was not considered as being a tithe. Exodus 30:11-16
  • Moses asked the people for offerings of all kinds, which included them using their own talents to help build the tabernacle, make the decorations, weave the material, set the precious stones that were donated. This is an example of free-will offerings. Exodus 35:5, 21; 36:1-3
  • Some believe that the Jews gave tithes (10%) of the land produce and animals once a year. However, further study of Scripture appears to indicate that there were three tithes: one for the Levites, one for the festivals, and one for the poor. Furthermore, these tithes were connected to the seven-year farming cycle known as the Shemittah. During these years, it’s possible that a minimum of 19% of the land produce was given, and for a couple of years up to as much as 27%. Some commentators believe that the animal tithe was only given on a yearly basis. Leviticus 25:20-22; Leviticus 27:30-34; Numbers 18:21, 26, 28; Deuteronomy12:5-7; 14:22, 24, 28-29; 15:19-20; 16:16
  • It appears that not every Jew was mandated to tithe. Those required to tithe were males of age 20 years or older, who were able to go to war. Therefore, those who might not have been mandated to tithe were women, anyone under 20 years of age, those males that were not able to go to war, and the Levites. Although the Levites gave 10% of the tithes they received to the priests. Leviticus 27:30, 32
  • King David asked all of the people to give willingly for the building of a temple. This was an example of a free-will offering. 1 Chronicles Chapters 28 & 29
  • During the first month, Nisan, in the first year of the reign of King Hezekiah of the Southern Kingdom of Judah, he reopened the doors of the temple in Jerusalem and brought back the priests, the high priest, and the Levites. The inhabitants of Jerusalem were commanded by the king to bring tithes to the temple to support them so that they might devote themselves to the duties laid upon them by the Law. 2 Chronicles 29:1-31:21
  • Solomon was instructed by his father King David to honor the Lord with the firstfruits of agricultural produce. The firstfruits were the first part of the fields, which the people of Israel were mandated to give when they entered the land of promise, the land of Canaan. For example, the firstfruits of barley was indicated as being a bundle of barley that was gathered from the beginning of the harvest. The firstfruits of produce or the firstlings (firstborn) of the flock were not considered as being a tithe, but are considered of being that which was first. The tithe was considered as being 10% of the final harvest. In relation to animals, the tithe was considered to be every tenth animal that passed through a small door and was selected and marked by means of a rod whose tip was dipped in red ochre.

The firstfruits of the fields, the tithes of corn, wine, and oil, and the firstlings (firstborn) of the herds or flocks were to be brought by them when they attended the four-yearly feasts. Proverbs 3:9-10; Deuteronomy 15:19-20; 17:15-20; Leviticus 23:9-10; Exodus 23:16a; Leviticus 23:10, 17; Exodus 23:16b; Nehemiah 10:35

  • Upon the return of the Jews from their captivity to Babylon, in 516BC, the temple was under construction and eventually rebuilt (the second temple). However, the nation was not providing tithes and offerings, and as a result, the Levites and priests deserted the temple in Jerusalem. The Lord said to the people that if they would bring their tithes of corn, new wine, and oil into the storehouse, then he would open the windows of heaven and pour out a blessing, and would not cause the fruits of the ground to be destroyed. Malachi 2:1-17; 3:6-11

Remember, the views regarding whether the practice of tithing is to be continued or not during our current age are determined by how the verses that have been presented are grouped, that being either by dispensations (ages or eras during which time God related to human beings under different biblical covenants) or as a whole (to not use eras or ages; to use any verse on tithing as the basis to support the continuation of this practice). If the leadership of the church you are attending is dispensational, then their view on tithing will be different from the leadership of those churches who are non-dispensationalists.

Based on the verses we have just looked at, what might be their conclusion in regard to answering this question. Is tithing still relevant?

le dispensationalist would say that tithing was instituted during the Age of Israel for the nation of Israel. They would make no decision as to whether tithing was for the New Testament church unless Scriptures taken from such indicated so.

le non-dispensationalist would have many reasons to say that tithing should be continued during the Age of the Church. Some of them could be as follows.

  • They might begin by saying that the basis for tithing occurred before the institution of the Mosaic Law when Abram tithed to Melchizedek. In this regard, they would state that Melchizedek was a type of Christ, who was mentioned as being a priest forever after the order of Melchizedek. Therefore, they might conclude that if tithes were given to Melchizedek by Abraham, then tithes should be given by the church to Christ.
  • Furthermore, they would say that tithing was mandated by God for the nation of Israel when they entered the Promised Land of Canaan. And the protocol for giving continued during the time that Christ lived on the earth.
  • They might also suggest that as the Jews were blessed with agricultural prosperity by God so the New Testament saints will be blessed financially by God if they tithe.
  • By the way, there are also those that would say a Christian is not only obligated to tithe but to give of their firstfruits i.e., of the first of their money during certain times of the year.

So, there you have it.

Two distinct views have been presented concerning the topic of tithing during the Age of Israel. Whether this form of giving should be practiced by us, God’s church is up to each of us to decide.

Are you enjoying reading about this topic?

Have you learned anything new about this topic?

Are you becoming more aware of how a view on any biblical topic may be formulated by those in the leadership of the church?

In the next chapter, we will take a look at the subject of tithing during the Incarnation of Christ.

What was His view on this topic? Turn the page and let’s find out.

Endnotes

dixBarnes’ Notes.Pc Study Bible version 5, 2006, 29 October 2003 ˂http://www.biblesoft.com>.

11Bible Knowledge Commentary/Old Testament, 2000, 2 November 2003 ˂http://www.biblesoft.com>.

Amazon: https://amzn.to/2ITJ1wj

Website: https://bit.ly/3mWKJ2r

New Covenant Ministries – Ministerios NuevoPacto – Harbor Church, Block Island

Sunday & Thursday Worship – Domingo & Jueves 7:00PM

Laisser un commentaire